Depuis son clavecin, il y a fort longtemps qu’Aline Zylberajch est présente sur la scène baroque. Après des études de part et d’autre de l’Atlantique, à Paris (CNSMD) et à Boston (New England Conservatory), elle a participé aux premières productions d’ensembles tels La Chapelle Royale, Les Musiciens du Louvre, Le Parlement de Musique, avec lesquels elle a enregistré nombre d’opéras et d’oratorios. Ces concerts ont nourri sa prédilection pour la musique vocale et ses résonances dans l‘écriture pour le clavier.

Plus tard, sa rencontre avec la musique de C.P.E. Bach, mais encore avec nombreux compositeurs d’Europe centrale qui pour certains restent aujourd’hui encore méconnus, l’ont portée vers d’autres claviers tout aussi expressifs : elle découvre alors la grande diversité des paysages sonores du XVIIIè siècle, et ce sur toutes sortes d’instruments : les Cristofori, les Silbermann, les Pantalonflügeln, et diverses mécaniques de piano-forte aussi variés que ceux sur lesquels Mozart joua au cours de ses périples à travers l’Europe. Cette époque, qui est aussi celle de l’essor des duos, trios, quatuors avec clavier obligé, ouvre un nouveau champ d’investigations pour une autre passion, la musique de chambre.

Depuis Strasbourg, où elle enseigne le clavecin à l’Académie Supérieure de Musique, Aline Zylberajch se rend fréquemment à l’étranger pour des cours d’interprétation en Allemagne, en Autriche, en Espagne, aux Etats-Unis, au Japon, au Mexique, en Pologne, en Australie.

 

Discographie sélective :

– CPE Bach, Testament et Promesses ( sonates et fantaisies sur Tangentenflügel, avec Alice Pierot, violon, L’Encelade)

– Mozart, grandes œuvres à quatre mains, avec Martin Gester (K617 Editions)

– Caprices (Pièces pour deux claviers de Telemann, Mozart, Vivaldi, Planyavski…, avec Martin Gester, K617 Editions)

– Una nuova inventione per Maria Barbara , (sonates de Scarlatti sur copie de pianoforte Cristofori-Ferrini, Ambronay Editions)

 Psalterion, avec Margit Übellacker (CPE Bach, Mozart, Schobert, Ambronay Editions),

– Haydn, avec Stéphanie D’Oustrac,(Ariana a Naxos, Lieder and Canzonettas, Ambronay Editions)

– Autour d’un manuscrit redécouvert (Suites de Froberger sur le clavecin Ruckers du musée Unterlinden de Colmar, Assai)

– Portrait de l’Amour ( Pièces de François Couperin sur le clavecin Ruckers-Taskin  du Musée de la Musique in Paris, Assai)

–  Rameau, pièces de clavecin en concerts, avec « les Nièces de Rameau » (Accor)

–  Sonates Prussiennes de CPE Bach (Ligia) .

Ces enregistrements ont été très favorablement accueillis: Diapason d’or, 10 de Répertoire, Choc du Monde de la Musique, Recommandé par Classica, Gramophone, Early Music